Rechercher
  • Desouche Parcs & Jardins

Pourquoi, quand et comment tailler un rosier ?

Dernière mise à jour : 20 août 2021


Le rosier est un arbrisseau cultivé ou sauvage, de la famille des Rosacées, dont les tiges épineuses portent des feuilles dentées et des fleurs odorantes de diverses nuances.



Le saviez-vous ?

Le genre Rosa comprend de 100 à 200 espèces qui s’hybrident facilement entre elles.


Il existe plus de 450 variétés de rosiers avec autant de caractéristiques : hauteur, envergure, forme, longévité et floraison.



Le rosier arbustif appelé aussi « rosier buisson », est le rosier le plus courant dans nos jardins. Ses avantages : il a un port buissonnant, il ne monte pas très haut en général et peut être à grandes fleurs.

Le rosier remontant à la particularité de refleurir encore et encore tout au long de la saison. Il concerne aussi bien les rosiers arbustes que les rosiers couvre-sol ou les rosiers grimpants.

Le rosier grimpant est un rosier vigoureux qui pousse en hauteur. Il sert souvent à palisser sur un mur ou une structure afin de le recouvrir.


Sa forme intemporelle, ses couleurs intenses et ses parfums incroyables font d’elle LA fleur la plus aimée au monde. Mais pour cela, elle doit avoir un suivi régulier ainsi que d’un entretien digne de ce nom.



Nous vous déconseillons de tailler votre sujet à la fin de sa première année, cette taille va permettre de définir la forme du rosier. Les dates varient suivant la nature de celui-ci.


La première taille est très importante pour la suite du développement du végétal. En effet tailler un mauvais bourgeon, une mauvaise branche, à la deuxième année vous retrouverez un sujet difforme, sans fleurs ou très peu, voir malade suite à une mauvaise taille qui engendre une cicatrisation lente ce qui favorise le développement de nombreuses maladies.


La taille des rosiers en automne consiste à un simple nettoyage des rosiers. Éliminez tout ce qui peut servir d’abri aux insectes et aux maladies :

  • Bois mort ou abîmée

  • Fleurs fanées

  • Boutons qui n’ont pas pu s’épanouir

  • Les feuilles mortes.





6 vues0 commentaire