Rechercher
  • Desouche Parcs & Jardins

Comment protéger vos jardins & potagers de la sécheresse

Dernière mise à jour : 20 août 2021




Conseil n°1 : ne laissez pas votre sol nu

La plantation de vivaces au pieds des arbres gardera l’humidité au sol et créera un écran de protection contre le vent et le soleil.

La perte des feuilles mortes apportera de la matière organique aux arbres pour un meilleur développement de celui-ci.

Utiliser les différents paillages organiques (compost, paillette de lin ou de chanvre, déchets de cacao) ou minéraux (gravillons, sable) qui recouvrent le sol dans le but de stopper les déperditions d’eau du sol. Ainsi, vous le maintiendrez frais, tout en limitant l’apparition, la propagation des mauvaises herbes.


Conseil n°2 : travaillez votre sol

Dans vos massifs, ne laissez pas la terre nue se tasser, passez régulièrement sarcloir ou binette. Ainsi, en chamboulant les canaux naturels d’évaporation du sol, vous maintiendrez ses réserves hydraulique.


Conseil n°3 : ne plantez pas

Une végétation dense qui maintient le sol couvert en permanence évite des problèmes et entretient la fertilité et la qualité du sol. Cela limite le bêchage et tout travail de la terre, mais aussi les arrosages en été car le sol reste plus frais.

Il est préférable d’utiliser des végétaux qui possèdent des caractéristique adapté au climat afin de favoriser son développement et diminuer les maladies, les carences et le périssement de celui-ci. Il vaut mieux choisir la fonctionnalité plutôt que l’esthétique. Choisir un végétal pour l’esthétique sans respecter ses conditionnement, c’est prendre le risque de faire mourir la plante.


Conseil n°4 : gérez votre apport d'eau

Pour favoriser une pénétration de l’eau plus importante et le développement racinaire de vos végétaux, nous vous conseillons d'arroser abondamment votre jardin ou votre potager 2 à 3 fois par semaine, de préférence tôt le matin ou tard le soir. Les plantes en profiteront ainsi de manière optimale. Le matin est toutefois préférable pour les plantes susceptibles aux maladies.

Privilégiez un arrosage au pied des plantes plutôt que par aspersion générale : vous ne gaspillerez pas l’eau et vous éviterez l’apparition et la propagation de nombreuses maladies dues aux champignons (dites cryptogamiques ou fongiques) se développant sur feuillage humide.

15 vues0 commentaire