• Desouche Parcs & Jardins

Comment gérer vos déchets verts ?

Dernière mise à jour : 1 sept.




1 - Du compost

Pour composter, il n’est pas indispensable d’avoir un jardin. Le compostage en pied d’immeuble se pratique dans de nombreuses villes et le lombricompostage en appartement ne nécessite qu’une place réduite.


Quels déchets pouvez-vous composter ?

  • Les déchets de cuisine : épluchures, marc de café, filtres en papier,pain, laitages, croûtes de fromages, fanes de légumes, fruits et légumes abîmés, etc.

  • Les déchets de jardin, s’ils ne sont pas utilisés pour le paillage : tontes de gazon, feuilles, tailles de haies, fleurs fanées, etc.

  • Certains déchets de maison : mouchoirs en papier, essuie-tout, cendres de bois, sciures, copeaux, papier journal, cartons salis (mais non souillés par des produits polluants).


Quels déchets ne peut-on pas composter ?

  • Les produits synthétiques non biodégradables : verre, métaux, plastiques, tissus synthétiques, contenu des sacs d’aspirateur…

  • Les couches culottes : elles ne sont pas entièrement biodégradables.

  • Les bois vernis ou peints : les bois de menuiserie ou de charpente, presque toujours traités chimiquement.

  • Les produits chimiques (huile de vidange…) de façon générales


N’oubliez pas que nombre de ces déchets peuvent être recyclés. Déposez-les dans les bacs adéquats ou en déchetterie


2 - Du paillage

Très simple à réaliser, le paillage est une solution idéale pour valoriser les déchets verts de son jardin (feuilles mortes, tontes de pelouse, tailles broyées…).

Le paillage consiste à étendre des couches de paillis de 3 à 5 cm environ au pied de vos plantations ; la nature se chargera du reste !

Une solution moins exigeante en manipulations que le compostage et tout aussi efficace pour fournir de l’humus et des substances nutritives à votre jardin !


Le paillage est particulièrement efficace et bénéfique :

  • en début de saison de culture, quand les graines sont bien germées,

  • en été, quand il fait très chaud. Paillez sur sol humide.

  • en automne pour protéger les plantes avant l'hiver et éviter de laisser le sol nu.

Conseils pratiques :

  • Désherbez avant de pailler. Les vivaces indésirables (chiendent, pissenlit, liseron…) doivent être éliminées (racines et rhizomes compris) car le paillis n’empêchera pas leur pousse.

  • Faites de préférence légèrement sécher les paillis riches en eau (gazon, herbe…) avant de les épandre.

  • Faites si possible un léger apport de compost avant le paillage.

  • Ne recouvrez pas le collet des plantes.

  • Ne paillez pas par vent fort, ni quand le sol est gelé car le paillis freine le réchauffement.

  • Arrosez avant et après le paillage.

Pensez à broyer vos végétaux :

  • les feuilles épaisses et brindilles avec votre tondeuse ;

  • les branches au broyeur (s’il n’y en a pas beaucoup, coupez-les au sécateur en petits morceaux).

Vous pouvez également utiliser les branches broyées, les brindilles, les herbes et feuilles sèches dans le compost : ils sont indispensables pour bien composter les déchets de cuisine.



3 - Déchetterie verte

Vous pouvez placer déchets végétaux :

  • dans la rue : dans un sac en papier ou une poubelle dédiée, les jours de collecte uniquement.

  • à la déchetterie : bien que ne disposant pas d’équipements dédiés, les décharges publiques acceptent les déchets végétaux, le personnel de la décharge les achemine vers une filaire plus appropriée.

  • aux paysagistes et aux horticulteurs, qui traiteront vos déchets dans les règles de l’art et dans le respect de l’environnement.

  • aux plates-formes de compostage.



Petit rappel, il est interdit de brûler vos déchets végétaux à l’air libre. Sinon vous risquez une amende.

7 vues0 commentaire